Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAMIYE INITIATIVES

GESTION; FORMATION; CONSEILS ET ASSISTANCE

12 outils pour faire connaitre un commerce ou une petite entreprise

12 outils pour faire connaitre un  commerce ou une petite entreprise

12 outils pour faire connaitre un commerce ou une petite entreprise

 

 

L’affichage peut aussi servir à lancer un concours ou une animation spéciale pour l’ouverture du magasin. Mettre en place un jeu concours pour l’ouverture d’un magasin est quelque chose qui fonctionne toujours bien et qui a le mérite d’attirer les badauds. L’inconvénient étant le coût global (prix + environ 150 € de frais d’huissier pour le dépôt du règlement). C’est pourquoi dans la mesure du possible autant proposer un petit cadeau à tout le monde (une dégustation…) ou un “service” (bilan capillaire gratuit…).

Il ne faut pas hésiter à faire de l’évènementiel pour attirer (soirée inauguration, journée porte ouvertes…). N’hésitez pas non plus à vous mettre vous-même en situation : pour halloween à vous déguiser en sorcière, lors de Noel en Père Noel…
Bien entendu il est important de mettre en scène son établissement avec une décoration spécifique. Il ne faut pas non plus hésiter à mettre en scène ses clients, soit en leur proposant des déguisements, soit en accordant des réductions aux personnes déguisées. Il faut également jouer sur les idées alternatives : soirées discussions en anglais, jeux de société…

Certains vont même plus loin en frôlant l’illégalité en affichant des petites annonces sur les poteaux, et dans les commerces complémentaires aux siens. Par contre pour que cela soit vraiment efficace il faut réaliser des annonces extrêmement percutantes qui se distinguent des petites annonces de chats et de chiens à adopter…

L’affichage dans votre vitrine : c’est un des outils essentiels pour un commerçant. Un prospect se fie d’abord à l’extérieur (panneau d’affichage, vitrine…) avant de rentrer. Il faut donc la soigner (pas de veilles images blanchies, pas de poussière…) et la renouveler régulièrement. Il est également important d’indiquer ses prix, et surtout ses promotions afin de provoquer des achats coût de cœur (ou d’impulsion).

Il est également possible de faire preuve d’originalité, pour preuve cette publicité américaine “Dites nous que vous détestez Bush et vous recevrez un gâteau gratuitement !”. Cette idée peut être déclinée en France, avec par exemple un cadeau offert à tous les fans de l’équipe de France, à toutes les blondes qui se présentent…

 

Si vous n’avez pas trop de moyens, mais une bonne dose de créativité, vous pouvez réaliser vous-même des affiches au format A3, les imprimer dans une échoppe de reprographie (comme Copy top) et diffuser vos affiches chez les commerçants du voisinage, à la mairie…

N’oubliez pas de appel à une entreprise pour réaliser une enseigne vendeuse (lisible de loin, avec une offre claire).

Il est également possible (sous réserve d’un accord avec la Mairie et les collectivités locales), de mettre en place des publicités avec un coût un peu plus important mais avec un très fort impact visuel.

07. Lancer une opération de relation presse à destination des journalistes

Souvent les petites entreprises n’ont pas le réflexe d’utiliser la presse comme outil de promotion pour leur activité. Pourtant dans les petites villes la presse locale et régionale est un excellent vecteur de communication : les journaux locaux comme le Ouest France, le Télégramme, La Voix du Nord… sont lus quotidiennement par des milliers de personnes.

Bien entendu, la solution la plus simple et la plus rapide est de passer une publicité dans ces journaux. Le coût est relativement faible, et la mise en plage et la réalisation relativement facile (mais encore une fois il faut mettre en avant une offre irrésistible, une offre d’essai…).

Un second outil est d’obtenir un article de presse gratuitement dans le cadre des relations presse.

Il faut bien entendu informer le journal local de votre ouverture, mais il est également conseillé de le faire régulièrement lors de vos évènements.
Attention pour avoir un article “gratuitement” dans un journal régional il faut que l’information soit intéressante à publier pour le journal. En effet un journaliste ne fera pas un article “pour vous faire de la pub”… il faut présenter votre actualité comme un angle soit drôle, soit informatif, soit exemplaire…

Il existe plusieurs manières d’obtenir gratuitement un article de presse.
Par exemple pour l’entreprise de dépannage informatique www.jeresous.fr , le but n’est pas de faire un communiqué de presse sur l’ouverture d’une énième entreprise de dépannage informatique. Ce n’est pas une information “intéressante” pour un journaliste. Par contre, le fait que le créateur de l’entreprise Jeresous.fr soit une personne handicapée qui s’en sort en créant sa propre entreprise malgré son handicap est une information qui sera certainement publiée.

Dans le même ordre d’idée, il ne faut pas hésiter de mettre en places des actions de communication ponctuelles :
- soirées St Valentin ou soirée célibataires
- animation avec des peintres
- soirées caritatives (ex: au profit des restaus du cœur…) où vous offrez un % des gains, ex: soirée Spécial Halloween avec dons versés à des œuvres caritatives…
- Offrir un repas gratuit à la maison de retraite de la commune.
- …

Et bien entendu à chaque fois il faut convier les journalistes régionaux afin de leur faire part de votre actualité. Il est indispensable de les prévenir quelques jours (voire quelques semaines auparavant) en leur proposant de couvrir l’évènement (et ne pas oublier le jour d’avant une petite piqure de rappel…).

Dans le cas de “mini évènements” il n’est pas forcément nécessaire de réaliser un communiqué de presse, néanmoins si votre évènement est important vous pouvez consulter notre article “Comment rédiger un communiqué de presse”).

L’essentiel à retenir étant que l’envoi d’un communiqué est là pour faire connaître l’évènement ou l’initiative et non pas pour faire de la pub à votre entreprise.

Certains de ces journaux comme le Ouest France propose même sur son site un lien pour soumettre son “actualité” .

Les campagnes d’achats de mots clés sur Google Adwords

Le but est de mettre en place une campagne de mots clés Google (les “liens sponsorisés”) au niveau local ou régional.

Il est bien entendu évident que le nombre de prospects envoyés par Google ne sera pas suffisant pour faire tourner une entreprise (ne vous attendez pas à plus qu’un ou deux client / semaine). Néanmoins c’est un bon moyen d’attirer à moindre coût quelques prospects particulièrement ciblés, et aussi de capter les prospects qui utilisent internet pour faire des recherches (c’est un outil de plus en plus utilisé, même pour trouver un commerçant).

Pour cela il suffit de se rendre sur Google Adwords, ouvrir un compte, réaliser son annonce, cibler ses mots clés et faire une limitation au niveau d’une ville ou d’une région.

Par exemple, pour la location de plusieurs gites, Mr Canevet à créé un site internet pour présenter ses locations de vacances en Bretagne avec toutes les informations en ligne.

Le but premier était de réduire les coûts (ne plus photos à envoyer par la poste, ne plus envoyer de contrats vierges par la poste…) et d’attirer des nouveaux prospects ciblés. Il a suffit de choisir des mots clés liés à son activité de location de vacances comme “location de vacances en Bretagne” ; “vacances Fouesnant”, “Maison pour 9 personnes à Fouesnant”…

Dans un prochain article nous ferons un dossier complet sur les bonnes pratiques à retenir pour la réalisation d’une campagne Google Adwords. Sachant qu’il est essentiel de bien choisir ses mots clés, de rédiger des annonces incitant à l’action, bien gérer son coût au clic (généralement entre 0,15 et 0,3 € le clic pour les mots clés classiques).

Bien entendu les internautes devront atterrir sur un site internet ou un blog présentant une offre spéciale, un essai gratuit…
L’idéal étant de leur faire imprimer un bon de réduction, un code de remise… qui d’une part les incitera à passer à votre entreprise et d’autre part qui vous permettra de tracker les liens.

Si vous avez des produits régionaux, originaux… vous pouvez aussi utiliser Internet comme canal de vente supplémentaire. L’idéal est d’ouvrir son propre site e-commerce (voir notre article sur Comment choisir sa solution d’e-commerce).

Au départ pour limiter les coûts, il peut être plus simple (et moins risqué) d’être présent via les comparateurs de prix (voir notre articleComment attirer des visiteurs de qualité”), les sites d’enchères comme www.ebay.fr , www.priceminister.com …. Pour y vendre vos produits en annonçant votre localisation. En effet vous bénéficierez d’une audience large et qualifiée à moindre coût.

Une technique peut être également d’écrire un blog sur l’actualité de votre ville (voir notre article “Comment monter un blog Pro et le faire connaître”), mais cela peut représenter beaucoup de temps à investir pour un retour sur investissement long et incertain. C’est pourquoi le blog Pro sera à réservé aux entreprises de prestations de services (consultants, architectes…) dont la principale valeur ajoutée est la production de services.

08. Mettre en place un parrainage pour faire de ses clients ses ambassadeurs

Vos clients satisfaits sont vos meilleurs commerciaux… Il suffit de leur en donner les moyens de faire votre promotion ! Pour cela il suffit de mettre en place un mécanisme très simple de parrainage.

Par exemple, toute cliente d’un salon de coiffure qui parraine une de ses amies, reçoit un soin du visage gratuit et pour sa filleule c’est une réduction de prix de 15%, pour chaque personne qui fait venir une nouvelle cliente reçoit un cadeau ou un bon de réduction…

Pour que le programme de parrainage fonctionne il faut :
- Que le mécanisme de parrainage soit simple (pas de règles alambiquées, de restrictions cachées…), de définir à qui exactement ce programme de parrainage s’adresse (il faut écrire clairement qui est concerné par le parrainage), les gains apportés doivent être visibles (le parrainage doit être visible sur une carte de visite, via une affiche en magasin…) et intervenir rapidement (il ne fait pas attendre 2 ans avant de cumuler suffisamment de points), le bénéfice du parrain doit arriver rapidement après la commande du filleul…

Généralement il est plus intéressant de proposer un cadeau plutôt qu’un bon de réduction. En effet la valeur perçue est d’une part plus grande (le client ne sait pas exactement combien vous a coûté le cadeau), et d’autre part cela permet de matérialiser le cadeau.

Par exemple, le “Club des Créateurs de Beautés” propose à ses clientes de parrainer une amie, et dès la première commande de celle-ci, la marraine reçoit un baladeur MP3.

En complément de ce programme de parrainage il est essentiel de fidéliser ses clients, le 1er réflexe reste la carte de fidélisé qui incite à revenir en magasin… Mais il ne faut pas oublier l’envoi de newsletter, promotions…

09. Monter un programme de partenariat ou de prescription

Les partenariats sont un excellent moyen pour obtenir une très bonne visibilité à moindre coût.
Le but est très simple proposer à un prescripteur ou à une entreprise qui propose des produits complémentaires de faire la promotion de vos produits (de manière active ou passive) auprès de ses clients et prospects (en proposant éventuellement la réciprocité).

Ce principe fonctionne très bien entre commerçants, par exemple un boulanger et un fromager qui mettent dans leurs boutiques respectives des prospectus avec une offre sur leurs produits respectifs.

Néanmoins pour que cela reste profitable pour les 2 parties voici quelques règles à respecter:
- Identifier quels sont les influenceurs directs dans l’acte d’achat et dont l’activité est directement touchée par le choix de votre produit (ex: les médecins et les cabinets de psychologie ou les masseurs). S’il y a un lien fort et direct entre les activités, la vente en sera d’autant plus efficace.
- Proposer un mécanisme de parrainage simple avec une traçabilité. Il est éventuellement possible de proposer une rémunération mais généralement les volumes étant faible, il n’y a que des déçus… il faut donc privilégier les cadeaux ou l’échange de visibilité mutuelle.

Pour un revendeur informatique de logiciels de gestion, c’est par exemple proposer à une grande surface une mise en avant de ses capacités à former, à faire du dépannage… via un flyer, et en échange le revendeur animera des journées portes ouvertes en magasin et il renverra vers la grande surface pour l’achat du logiciel et du matériel.

Un des secrets pour la réussite d’un bon programme de parrainage c’est le “gratuit” ou l’offre découverte : le but est de se distinguer de ses autres concurrents en laissant son prescripteur offrir un cadeau à ses clients via votre intermédiaire.

Vous pouvez également éditer une mini brochure ou un livre gratuit que vous laisserez chez vos prescripteurs (avec bien entendu un bon de réduction et vos coordonnées) : comment arrêter de fumer en 3 semaines; 5 positions pour soulager son mal de dos…

Enfin le partenariat peut consister à faire de l’échange de visibilité : inclure un prospectus/échantillon d’un partenaire pour chaque vente, un bon de réduction…

Pour en savoir plus, consultez notre article “Comment mettre en place un partenariat Gagnant-Gagnant“.

10. Distribuer des goodies originaux pour faire de vos clients vos des hommes sandwich ambulants

La distribution de Goodies peut être un excellent de se faire connaître lors du lancement de son entreprise. Par contre fuyez les stylos promotionnels et autres babioles qui sont rangées au fond des tiroirs… Vous devez offrir des goodies qui seront visibles chez vos clients ou dans la rue, et qui donneront envie de les montrer.

Cela peut passer par exemple via un sac original et solide qui sera utilisé par vos clients après leurs achats.

Un grand sac solide est d’ailleurs un excellent outil pour faire de la publicité sur un salon : généralement les visiteurs repartent avec un monceau de documentations, et durant tout le salon ils rassemblent dans le plus gros sac tous les prospectus, devenant ainsi des Hommes Sandwichs ambulants.

Une autre bonne astuce, c’est de faire imprimer des autocollants et des cartes postales humoristiques ou décalées sur son entreprise puis de les diffuser chez les commerçants du quartier. Les autocollants diffusés à bon escient peuvent vous rapporter énormément de visibilité indirecte (mais attention aux plaintes s’ils sont collés n’importe où !).

Les publicités via des affiches, des abribus, des taxis… sont souvent certes impactant, mais le coût de création de la publicité, de l’impression et de la diffusion sont le plus souvent incompatible avec le budget d’une petite entreprise

De plus la durée d’affichage et la mémorisation est souvent trop courte. Ce ne sont donc pas des outils adaptés pour un commerce ou une petite entreprise. On réservera ces outils à la construction de notoriété que de vente…

Pour information, faire du covering sur une Smart (c’est-à-dire coller des autocollants sur la voiture : capot, portières, lunette arrière, carrosserie complète…) coûte cher : c’est dans les 2 500 € pour une publicité souvent éphémère dans l’esprit des passants…

 

S’inscrire sur les annuaires physiques (les pages jaunes) et professionnels

Avant Google, les annuaires des Pages Jaunes étaient l’endroit incontournable pour toutes les petites entreprises. Désormais avec Internet, les bons vieux annuaires papiers sont de moins en moins utilisés. Néanmoins l’annuaire des Pages Jaunes et son pendant sur internet (http://www.pagesjaunes.fr/) restent des outils importants pour se faire connaître dans une ville. Il est donc conseillé de s’y inscrire, même si le coût est parfois exorbitant…

Si vous vendez des services à destination des entreprises http://www.kompass.fr/ et http://www.annuaire-entreprises.com/ sont également intéressants.

En alternative, il est intéressant de s’inscrire sur les sites d’informations locales, comme Google Maps

http://maps.google.com/
http://maps.yahoo.com/
http://local.live.com/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article